ADVERTISMENT
ADVERTISMENT

Des tests à aborder
avec sérénité 

Vous postulez pour un emploi et, après un entretien, vous recevez une convocation, porteuse de deux nouvelles : une bonne et une mauvaise.

La bonne, c'est que votre candidature a retenu l'attention d'un recruteur. La mauvaise, c'est qu'il vous convie à une session de tests pour vous évaluer. Tests techniques, tests d'aptitude, questionnaires de personnalité, nuses en situation professionnelle ... Qu'elle qu'en soit la nature, les tests ont souvent pour effet de faire monter la pression d'un cran chez les candidats.

La raison ? On les connaît souvent mal et on imagine donc le pire ...

En effet, beaucoup de candidats ont tendance à penser que les recruteurs vontles soumettre à des tests fastidieux, sans rapport avec le poste convoité, cherchant, le cas échéant, à scruter leur inconscient. Or, ce qui était vrai autrefois ne l'est plus aujourd'hui : si certaines entreprises réalisent encore des tests dont l'intérêt, en matière de recrutement, est des plus douteux, la plupart des recruteurs se servent d'outils dont l'efficacité est mesurée et qui ont le comportement professionnel pour seul objet d'étude. Il faut également ajouter que ces fameux tests ne sont utilisés que comme aide à la décision. Leur passage n'empêche en aucun cas d'accorder une grande importance aux entretiens .

D'ailleurs, les entreprises et les cabinets de recrutement qui recourent à des questionnaires de personnalité, des tests d'aptitude ou des mises en situation, l'assurent : il s'agit avant tout de se donner un maximum d' éléments pour évaluer, aussi objectivement que possible, les compétences et le comportement des candidats. C'est d'autant plus compréhensible pour les jeunes diplômés qui sont parfois quelque peu « formatés » et qui n'ont pas d' expérience professionnelle permettant de les départager. Puisqu'ils ne sont que des outils d'aide à la décision parmi d'autres, inutile de leur accorder une importance démesurée.

Et n'oubliez pas que si les recruteurs vous font passer des tests pour vous évaluer, c'est qu'ils ont peur de se tromper, peur de ne pas faire le bon choix, peur que vous ne vous intégriez pas bien à leur organisation, peur que vos compétences ne soient pas exactement celles requises pour le poste ... En somme, ils sont exactement comme vous !

Peut-on vraiment se préparer aux tests ? Tout dépend de ce que l'on entend par préparation ... Pour certains, notamment les questionnaires de personnalité et les nuses en situation, il n'y a pas vraiment de préparation possible. Néanmoins, se fanlliiariser avec eux, savoir à l'avance conmîent ils se déroulent permet de les affronter l'esprit plus serein. Pour ce qui est des tests d'aptitude et d'intelligence, ou encore des QCM tels que les affectionne la fonction publique, les choses sont différentes : s'entraîner, comprendre les mécanismes et les logiques qui guident ces exercices permet incontestablement d' améliorer ses performances. C'est pourquoi vous trouverez dans les pages qui suivent des séries d'exercices qui vous permettront d'être fin prêt le jour J ! 


Ouvrez la page suivante pour Télécharger PDF.
ADVERTISMENT
ADVERTISMENT